Créer des habits personnalisés

grossiste-vetements-enfants-internetEn parallèle de mon travail, j’aime créer des vêtements sur-mesure pour mes enfants. Quand j’étais adolescente, j’avais récupéré la vieille machine à coudre de ma mère et je me faisais des robes et des jupes. J’achetais des tissus, je dessinais ou reprenais des patrons dans des magazines. Cela me permettait d’agrandir ma garde-robe et d’avoir des pièces uniques.

Acheter des basiques pour les customiser

Mes amies me complimentaient sur mes créations et me disaient souvent d’en faire mon métier. Je n’en ai jamais eu envie, car pour moi, c’était une passion et je souhaitais qu’elle le reste. Quand j’ai eu mes enfants, j’ai pu laisser libre cours à mon imagination. Je leur achète des basiques sur un site de grossiste de vêtements en ligne (à trouver sur ce lien). Je les prends en plusieurs quantités, par exemple, cinq pulls en coton blanc. Ensuite, je les personnalise en brodant des écussons, en ajoutant des pièces en cuir ou en tissus colorés. Je mets des coudières en daim ou en forme d’étoiles pour ma fille. Mes enfants sont ravis, ils ont des habits qui sont à leurs goûts et qui rendent jaloux leurs copains. Financièrement, c’est aussi très avantageux pour moi puisque j’achète les articles par lot. C’est l’avantage de commander chez un détaillant de vêtements. Au final, j’ai des super pulls pour pas cher pour mes enfants et grâce à ma retouche ils sont uniques.

Des créations uniques et originales

Je trouve tous les accessoires dont j’ai besoin dans une mercerie de mon quartier. La commerçante me connaît bien à force et elle me prévient dès qu’elle reçoit des nouveautés qui pourraient m’intéresser. Dernièrement, ma fille voulait des baskets roses avec des fées dessus. Impossible de trouver le modèle en boutique, il datait de l’année dernière. J’ai regardé sur le même site où je commande mes lots de vêtements, puisque c’est aussi un grossiste vendant de chaussures. En cherchant bien et en consultant régulièrement les nouveautés, j’ai fini par trouver la paire qu’elle voulait.

Laisser un commentaire

*